AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Aokigahara, la "Forêt de la Mort".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 15:29

Aokigahara (青木ヶ原), ou Jukai (樹海) « La Mer d’Arbre », la Forêt de la Mort.

Je n’ai pas vu de sujet dessus, donc je me permets de poster ceci, bien sûr si je n’ai pas le droit vous pouvez le supprimer =D ! Ce lieu est l’un des plus fascinant, et effrayant, que je connaisse, bien que l’envie de le visiter aille et vienne de manière raisonnable, je suis courageuse mais pas téméraire. J’ai choisi de ne pas faire apparaitre d’images « vue du sol » de la forêt, qui en effet, sont parfois assez atroces, pour ceux qui n’ont pas peur, il vous suffit de recopier le nom de la forêt dans la barre de recherche de Google Image. Il est possible que l’humour que j’emploie, si on peu appeler ça ainsi, ne plaisent pas à tout le monde et je m'en excuse, j’ai simplement repris mon travail de 3ème, c’était un exposé que j’ai fait seule pour le plaisir et pour rattraper une absence, alors forcément je l’avais adapté pour des gens facilement déconcentrés et surtout je l'ai écrit comme je le parle.

C’est ou ça ?
Située au nord-est du Mont Fuji, la majeure partie de la forêt couvre l'emplacement d'une large coulée de lave qui a enseveli la région lors de l'éruption de 864, elle se trouve sur les villages de Fujikawaguchiko et de Narusawa dans le district de Minamitsuru de la préfecture de Yamanashi. A vos souhaits. Pour rappel le Mont Fuji, qui culmine à 3776 mètres d’altitude est situé dans une région où se rejoignent les plaques tectoniques pacifique, eurasienne et philippine, la montagne est un stratovolcan toujours considéré comme actif. Il se situe sur la face Centre-Est de l’Île du Japon, assez proche de Tokyo.

Une question d’orientation.
Jukai est une forêt de 3000 hectares (environ 30 Kilomètres carrés.), donc qui pourrait se traverser en trois ou quatre heures en marchant d’un bon pas, en tout cas sans pause vous ne devriez pas dépasser les six heures, cependant ici c’est tout bonnement impossible ! De plus les boussoles perdent le nord, ou alors indiquent le sud, ou accusent d’un décalage de 90°, enfin de quoi en perdre le nord et se retrouver à l’ouest, sans mauvais jeu de mots.
Et inutile de compter sur le soleil, le feuillage est si épais que la voute végétale ne vous permets que de voir un morceau du ciel, et à cause de cette épaisseur et du bois environnant en grande quantité les émetteurs GPS ne fonctionnent pas, a moins de posséder le top du top en matière de technologie.
De plus le paysage d’une forêt est très similaire et inflige à l’esprit humain une distorsion de l’orientation de ce fait les différentes directions qui s’offrent à vous paraissent se ressembler.
Et pour ajouter un délire certains à cela n’imaginez même pas aller droit devant vous sans problème, en effet l’accumulation de racines et de feuilles crée une illusion de sol plat, mais en marchant dessus vous allez glisser et tomber, et ce n’est pas drôle, cela vous oblige à sinuer et à perdre encore plus votre sens de l’orientation.
De plus, cette forêt a poussé sur une coulée de lave, et ainsi de grandes cavités de son formées, des crevasses ou des grottes bordées de mousse, ou si par malheur vous chutez dedans vous aurez la merveilleuse compagnie de squelettes moisissant ici depuis des lustres, charmante décoration d’intérieur.
Plus étonnant certaines cavernes sont prisonnières de la glace même en été !
Et malheureusement aucune issue ou sauvetage possible si vous êtes seul

La Forêt ou l’on vient mourir.
Ce nom de « Forêt du Suicide » vient du fait que ce lieu est le premier au Japon ou l’on vient se suicider et se place au second et macabre rang mondial juste en dessous du fameux « Golden Gate Bridge ». Ce lieu attire tel un aimant les déçus de la vie, ou toute le personne n’ayant plus foi dans le monde, les raisons sont certes multiples, mais on arrive à une centaine de cadavres par ans de découvert ! (En 2003 on arrivait à 103.) Bien sur tous n’ont pas souhaité mourir en venant dans cette forêt il y a aussi les malheureux ou téméraires promeneurs pris au piège par la forêt.
Cette forêt inspire deux sentiments, celui de peur qui empêche même certains japonais de prononcer ne serait-ce que son nom, et une profonde tristesse ensuite. Les autorités du Département de la Prévention du Suicide, ont même pris la peine de poster des panneaux a plusieurs endroit en orée de la forêt ou plus à l’intérieur, sur certains on peut lire :
    "Votre vie est précieuse... Pensez à ceux qui vous aiment."
    "Pensez-y encore fois. S'il vous plait, cherchez de l'aide."
    "Contactez les urgences avant de décider de mourir. S'il vous plait, reconsidérez votre geste."
D’autres panneaux avertissent d’un danger de mort imminent pour ceux qui dépasseraient les chemins balisés même sur une courte distance ! Hé oui, repensez à mes histoires de crevasses plus haut ! Sans compter le fait de pouvoir se retrouver nez à nez avec un squelette, ou un pendu, ou que sais-je encore.

Kuroi Jukai : De quoi faire vivre la légende.
En passant, Kuroi Jukai, une nouvelle écrite en 1959 par Seicho Mastumoto, qui suggère pour la première fois qu'Aokigahara est "un endroit idéal pour mourir", ceci dans le sens ou la dépouille du défunt n’est généralement pas retrouvée, ou du moins pas entière. Ainsi pour beaucoup c’est Seicho Matsumoto qui a été l’instigateur, du moins en grande partie, provocant les vagues de suicide dans cette forêt depuis les années 50. Cependant c’est Wataru Tsutsumi qui a véritablement entamé cette idée du suicide avec son livre « Le Guide complet du suicide », titre charmant ou il évoquait les meilleures façons de se suicider et leurs risques, en tête la pendaison avec une corde, nombre de corde sont encore visibles pendues au branches, ou la boites de somnifère pour un sommeil éternel, et là encore les boites de pilules sont toujours présentes sur le sol à certains endroits.
L’auteur indique aussi très précisément les endroits ou se suicider pour arriver à la conclusion d’une disparition mystérieuse, c’est donc lui qui a grandement participé au vagues de suicide, ou généralement l’on retrouvait aux endroits précis décrit par le livre, des suicidés accompagné du livre non-loin. Tsutsumi a donc participé, non pas à la décision de mourir, mais à sa mise en œuvre pour bon nombre de suicidé de la Mer d’Arbre.
Et enfin, le cinéaste Takimoto Tomoyuki, fit encore parler de la forêt en racontant aux journalistes que lors du tournage de son film « Mer d’Arbre », il trouva un portefeuille contenant environs 370 000 yens, soit environ 2300 euros à l’époque, sous-entendant ainsi que l’endroit était propice à la chasse au trésor, personnellement je ne sais pas comment il arrive à dormir aujourd’hui, puisque cet évènement a déclenché une seconde vague de morts accidentelles au déjà triste bilan de morts par suicide.

L’argent, grande cause du suicide.
En effet les japonais ont toujours entretenu un certain culte du suicide, en effet c’est encore vu comme une mort honorable pour se sortir des problèmes d’argent ou de chômage. Rien que pour le mois de janvier 2008, 2305 suicides ont été enregistré au pays du soleil levant et ce nombre atteint les 2645 un an plus tard, ce qui représente une augmentation de 15 % due à la crise (il faut cependant noter que, contrairement aux idées reçues, le taux de suicide au Japon n'est pas si phénoménal que ça et que, proportionnellement à la population totale du pays, il n'est pas si éloigné de celui de la France, par exemple.). Avec la conjoncture actuelle et les licenciements massifs qui se produisent quasi-quotidiennement, Aokigahara n'est pas prête de se faire oublier comme destination finale idéale...

Les Légendes autour de la Mer d’Arbre.
Les japonais, très attachés à leur culture, sont persuadés, et sans doute à juste titre, que les personnes mourant avec le cœur emplis d’une profonde haine, colère, tristesse ou encore désir de revanche, ne pourront quitter ce monde, par là on entend bien entendu l’esprit, et continuent d’errer en apparaissant aux personnes croisant leur chemin. Ces âmes portent le nom de yurei. Le suicide y est propice, surtout que ceux qui ont perdu leur travail préfèreront errer en hurlant plutôt que de rester chômeur, en effet être sans travail au japon est très mal vu, et presque honteux.
Terrifiants, parce que contrairement aux film d'épouvantes occidentaux, où le fantôme souhaite quelque chose de bien précis pour pouvoir reposer en paix, les yurei sont souvent présentés comme ne voulant rien de spécial, si ce n'est toucher un maximum de personnes avec la malédiction et ainsi ôter le plus de vies possible l'exemple le plus célèbre est Samara du film The Ring, remake américain du film japonais Ringu.
Ainsi par définition, les victimes de meurtres ou de suicides se prêtent particulièrement à ce genre de malédictions, puisqu'ils meurent de manière violente, habitées par des sentiments propice aux futurs yurei, car rare sont les suicidés qui accueillent la mort en paix. Avec le nombre de suicides commis à Aokigahara, on dit de cette forêt qu'elle est l'antre des yurei. Et Aokigahara est ainsi l’endroit le plus hanté du Japon.
De nombreuses histoires font mention de personne qui ont été témoins d'effroyables apparitions fantomatiques, sans doute les esprits des égarés et des suicidés. Une autre légende, fondée cette fois, est née à partir de l’impression de vie que donnent les arbres, en effet pour avoir poussé sur une terre fertile, de la lave réputée pour cela, leurs racines prennent des formes très variées, et donnent parfois l’impression de se déplacer ceci décuplé par l’atmosphère sinistre qui s’échappe de cette forêt.
On parle aussi d’une créature dévoreuse de cadavre dans certains endroits.
Un camp militaire posté à proximité raconte aussi que vous ne devez en aucun cas regarder la forêt, sinon elle vous appelle et vous aurez alors une envie irrépressible de vous y rendre à tel point que vous vous y retrouverez sans comprendre comment vous y êtes arrivé.

Ceux qui dorment près des morts tirent à la courte paille.
Il y a une anecdote intéressante en ce qui concerne les gardes forestiers qui y travaillent. En effet ils tombent parfois sur des cadavres en décomposition ou partiellement dévorés par des animaux, souvent pendus. Quand cela se produit, ils les ramènent dans le grand refuge d'Aokigahara et les entreposent ensuite dans une pièce spécialement réservée à cet usage. Cette pièce à deux lits - une pour le cadavre et une pour ... le garde ! Cela peut paraître surprenant, mais on raconte que si le cadavre est laissé seul dans la pièce, le yurei qui l'habite se déplacera toute la nuit dans les dortoirs du centre par l'intermédiaire du corps sans vie tout en criant.
Un tirage au sort est ainsi effectué pour désigner quel sera le garde qui veillera sur le mort et dormira dans la pièce mortuaire. Cela montre à quel point ils y croient et à quel point ils ont peur des âmes déchues ils préfèrent dormir près du corps, même si ce n'est pas agréable, plutôt que de prendre le risque de croiser un quelconque yurei potentiel.

Paradis de l’Adrénaline.
L’esprit humain a toujours été fasciné par ce qui lui fait peur et lui est inconnu, c’est pourquoi cette forêt attire tellement. C’est un sentiment que l’être humain recherche. Une peur raisonnée et modérée de l'inconnu permet une certaine ouverture d'esprit et peut devenir facteur d'exaltation de la curiosité et de la recherche. Aokigahara est l'endroit idéal pour les chercheurs de sensations fortes qui sont justement à la recherche de cette peur, c'est le paradis de l'adrénaline. Petite liste exhaustive du pourquoi du comment.
Numéro 1 : L’atmosphère : En effet dans Jukai règne une atmosphère sinistre et pesante, et il y a sans doute une explication psychologique à cela, mais on la ressent et on commence inévitablement à penser à tout ce qui se dit et a tout ce qui s'y est passé dans cet endroit. On est à l'affût de chaque détail et tout nous parait suspect, le moindre bruit, le moindre mouvement, que l'on explique d'abord par une "présence".
Numéro 2 : Pas de panique ! : Hé bien si justement, en pénétrant et en s’enfonçant dans ce lieu on éprouve une peur indicible et inexplicable de se perdre tout en continuant à marcher. À chaque mètre passé, la peur de s'égarer devient de plus en plus présente, tout se ressemble tellement, la forêt est si dense... Il n'y a pas de chemin en ligne droite possible, il faut sans cesse contourner des obstacles, des racines, à tel point, qu'à certains endroits il faut une heure pour parcourir 300 mètres, souvenez-vous. On pense forcement aux nombreuses histoires de chauve-souris géantes ou de monstre dévoreur de cadavre et au fait que ces cavernes sont prisonnières des glaces même pendant l'été, ce qui nous fait penser qu’elles abritent quelque chose d’anormal. On s'attend aussi à tout moment de tomber sur un squelette, un cadavre en décomposition ou encore sur quelqu'un qui essaye de se donner la mort.
Numéro 3 : A Hercule Poirot tu ne joueras pas : Parce que plus encore que les morts c’est les vivants qui effrayent, en effet cette forêt est le lieu idéal pour un meurtrier car il y a peu de chance que l’on retrouve jamais votre corps dans la forêt d’Aokigahara. On se pose des questions et chaque personne que l'on aperçoit nous paraît suspecte. Elle est peut-être suicidaire et n'est donc pas, par définition, dans son état normal - elle peut réagir de façon violente en vous voyant, encore plus si vous essayer de la dissuader... Sans compter des nombreux plaisantins et autres collégiens qui y vont dans le seul but de vous faire flipper en émettant divers bruits et chuchotements et ainsi contribuent au mythe à leur tour... Je leur conseille de ne pas jouer a qui criait au loup !
Numéro 4 : Une antiquaire du macabre : La forêt renfermer aussi divers objets abandonnés là par les suicidés ou laissez en place par diverses personnes, le paysage de al forêt n’était déjà pas assez sinistre sans ! Ainsi un sac d’école, ou une photo ou même un journal intime, ainsi qu’une corde dans une branche ou une queue de cheval coupée a une jeune femme peuvent rencontrer votre route dans cet endroit décidément bien fun. (ironie.)

Courage et Témérité, c’est comme vous le sentez !
Tous ces faits juxtaposés font qu'on ressort grandit de cette aventure (s'il l'on en ressort...), avec un sentiment de profonde satisfaction, limite de légère supériorité. En effet, c'est comme le saut en parachute - on vient de vivre une expérience hors du commun, que la plupart de gens n'ont pas connu, d'autant plus sensationnelle, si l'on avait peur initialement qu’arrivé en bas ça a paru facile. C'est là le vrai courage, avoir peur, mais y aller quand-même, surtout si l'on le fait en solitaire (ce que je déconseille fortement !)... Et après l'avoir fait, on se sent pousser des ailes et on ne demande plus qu'une chose - remettre ça au plus vite (adrénaline et dépendance…). D'ailleurs peu sont les gens parmi ceux l'ayant visité à n'y être jamais retourné ou du moins, ne pas avoir souhaité le faire...
Elle fascine et vous attire, car elle belle et dangereuse, a sa manière, une manière bien spéciale...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 15:51

Merci beaucoup pour ton article, passionnant ! grinning

(j'ai été regarder les photos sur google images xD)



Eärwen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 15:58

    Merci Eärwen ! =D

    Moi on m'avait reproché le manque d'image, mais en même temps les images sont... spéciales XD...

    Je vais rajouter, quand je l'aurais retrouvé, le lien de la vidéo YouTube avec l'extrait d'un reportage en français sur cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 16:06

Oui c'est sur que bon, c'est pas le top à mettre pour un exposé. En plus c'est mal perçu, ça peut porter atteinte à la sécurité morale d'autrui ou je ne sais quoi -> un de mes profs qui m'avait expliqué ça l'année dernière. Les profs n'ont pas le droit d'avoir des propos du genre d'ailleurs.

Vi, avec plaisir ! Mr. Green


Eärwen.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 16:16

    Moi le professeur que j'avais à l'époque a été plutôt effrayé par mon exposé, mais à la demande générale j'ai eu une bonne note, en plus je suppose qu'en oral je sais raconter, je bouge beaucoup etc., finalement ça a été plus comique qu'autre chose, alors que le sujet est grave, mais on m'a prévenue que la prochaine fois je devrais suivre un sujet prédéfini. (je suis une rebelle moi, non mais !)

    Sinon pour un autre sujet en français, je sais qu'en 2009, sur TF1, lors de la fameuse émission "Les 30 histoires les plus mystérieuses" l'histoire, placée a 10ème place, a été étudiée rapidement !

    (ma vidéo se cache malheureusement.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 20:55

Ah oui, j'avais entendu parler de cette forêt. Et si mes souvenirs sont exacte, un groupe japonais avait fait un de ses clips dans cette forêt.
Cette forêt est intrigante, on a envie d'aller voir si on va vraiment croiser des corps ou non.
En tout cas, je ne savais pas autant de choses sur cette forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 21:00

Sa doit être spécial de voir un mec avec une boite de cachet dans cette foret quand même ... tsais genre tu te promène tranquille et puis la tu aperçois un mec en train de pleurer une boite de médoc a la main une bouteille d'alcool dans l'autre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 21:18

    Hazaki, si on en croise un bon nombre à priori, et généralement pas dans un super état, malheureusement.

    Karzack, oui mais j'avoue que ce qui m'effraie le plus n'est pas le cadavre (se référer a ma future profession.) mais justement les futurs suicidés, et finalement entre un homme qui parait endormi et un pendu... Je ne sais pas ce que serait le pire. Par exemple tu marche, tu te prend un truc dans la tête, tu grogne et tu lève les yeux... Ooooh des chaussures ! (je suis loin déjà, pardon.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 21:42

C'est vrai que ça doit pas être génial... ça ferait quand même un peut flippé de croiser un pendu x)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 21:43

Merci pour l'exposé Chumani , très intéressant ! :)
Je me demande juste ce qui a causé à la base le phénomène dans cette forêt..peut-être les problèmes de boussoles, donc des gens qui se perdent et meurent, puis le phénomène est ravivé par les récits et le film, et les esprits qui en rajoutent une couche? ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 22:21

2222 Super, merci pour cette exposé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Ven 1 Juin 2012 - 22:23

    Je pense que c'est bien cet ordre là Carmilla, et puis je pense que dans les endroits reculés, car c'en est un, les légendes courent d'autant plus vite qu'elles ne courent dans les grandes villes, et surtout elles s'enracinent durement.
    D'abords les plus anciens, ceux qui se perdaient ou avait du mal à quitter l'endroit et évidemment ceux qui ne revenait jamais, puis les écrivains et autre cinéastes qui en s'inspirant du lieu pour leurs livres et qui ont ravivés la flamme et allumé un autre feu par la suite. Et le cinéaste qui n'a pas bien compris ce qu'il faisait en parlant ainsi.
    Mais depuis un bon moment les choses se calment pour le suicide, heureusement.

    Pour les apparitions, je ne m'y connait pas, mais pour moi un yurei est en plus d'être dangereux, difficile voire impossible à renvoyer dans ce que je vais nommer les limbes. Et vrai ou faux les apparitions, ça je ne saurais jamais, je pense que très peu doivent se révéler "vraie", puisque la forêt, avec ce qui se raconte sur elle, fait une pression sur notre subconscient et donc on est pas objectif. Cependant avec le nombre de suicidé au autres présent, je vois difficilement comment il ne pourrait pas y avoir d'esprit ! (je suppose, je ne fait que supposer.)

    De rien Hagalaz, je le fait avec un grand plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 8:39

Merci Chumani pour ce post qui est aussi intéressant que flippant :D
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 8:53

La pendaison est une façons cruelle d'exiber la mort même dans le cas d'un suicide ^^ sa doit être spécial une forêt de pendu mais en sois voir des cadavres c'est pas ce qui me fait flipper cette foret doit être tous bonnement exceptionnelle a visiter
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 9:07

Super intéressant ton article, j'ai aussi regardé les images, et c'est bête, pave que de haut elle est zoulie la forêt, nais en bas c'est une autre histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 10:15

Pourquoi dit-on que les yureis sont dangereux ?
Revenir en haut Aller en bas
Ezfar
Mage
Mage


Masculin
Nombre de messages : 710
Age : 18
Localisation : Assis sur un nuage
Emploi : Analyseur de rêves
Date d'inscription : 14/12/2011

MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 10:51

Merci pour le post, c'est intéressant. Je connaissais pas cette forêt! ^^

_________________


Bonne visite sur le forum Invité !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 11:43

    Karzack, elle est exceptionnelle, mais je ne sais pas si je m'y risquerais, je suppose que je suis courageuse mais pas téméraire, je ne m'éloignerais pas des chemins balisés même si ça me titillerais sans doutes de le faire.

    Alkeys, oui c'est vrai que vue d'en haut elle à simplement l'air féerique cette forêt, mais d'en bas c'est une autre histoire XD mais je suppose qu'elle doit aussi avoir des endroits superbes, comme les cavernes prises par la glace ou des enchevêtrements de racines ou d'arbres...

    Pépite D'Or, un yurei est dangereux car contrairement au mythes occidentaux il ne recherche rien de spécial afin de reposer en paix mis à part distribuer sa malédiction et hanter les vivants. (si quelqu'un en sait plus que moi surtout n'hésitez pas !)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 17:06

Ben, c'est pas un peu comme n'importe quel esprit ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 17:37

Non je crois pas ce sont des esprits de ce suicider donc forcement y'a une nuance je crois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 17:57

C'est intéressant et incroyable j'avais déjà entendu parler de cette forêt mais là je sais encor plus de chose !

Merci ! What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Sam 2 Juin 2012 - 18:32

    Tu sais Pépite chaque folklore est différent, et je pense pas que tout les esprits soient pareils selon la culture, de plus c'est effectivement des esprits issu de personnes suicidées, parfois pleines de chagrin, de colère ou d'esprit de vengeance, on ne meurt pas en paix ainsi, après je vais tenter de me renseigner pour enrichir ce passage c'est vrai que je n'y connais pas grand chose en yurei.

    De rien Sweet, c'est avec plaisir ! (moi aussi quand je l'ai fais j'ai dormi moins bête.)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Dim 3 Juin 2012 - 21:06

Non mais j'veux pas t'embêter avec ça non plus ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Lun 4 Juin 2012 - 9:59

super exposé !!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Mer 6 Juin 2012 - 22:25

Merci pour cet exposé très intéressant! J'en avais vaguement entendu parlé mais il est vrai que les photos au sol donne une petite idée du macabre menu...

Mais j'en ai trouvé une qui ne choquera pas les âmes sensibles:


C'est dommage, elle a l'air belle.
Comme je tiens à la vie et que je risque de me sentir mal ( il doit y avoir un paquet d'ondes négatives) , je n'irai pas prendre de risques inutiles et je me contenterai de la regarder ... de loin!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aokigahara, la "Forêt de la Mort".   Aujourd'hui à 5:49

Revenir en haut Aller en bas
 
Aokigahara, la "Forêt de la Mort".
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Aokigahara, la "Forêt de la Mort".
» Aokigahara - La forêt de la mort
» la forêt maudite de aokigahara jukai
» Aokigahara, La forêt Maudite.
» Aokigahara Jukai, la forêt maudite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Paranormal :: Paranormal :: Lieux Mystérieux-
Sauter vers: