AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  





Partagez | 
 

 Que fuyez vous le plus ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Que fuyez vous le plus ?   Lun 1 Mai 2006 - 16:26

Que fuyez-vous le plus ?

1. L’imperfection

2.La solitude

3.L’échec

4.La banalité

5.L’envahissement

6.La trahison

7.L’immobilisme

8.La faiblesse

9.Le conflit




Dites moi ce que vous fuyez le plus et je vous direz votre personnalité. Razz un petit jeu surprenant du site http://www.psychologies.com

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 1 Mai 2006 - 19:36

hmmm.. l'échec?
le conflit viendrait tout juste après.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 1 Mai 2006 - 20:17

Pour ceux qui ont choisi l'échec

Votre profil dominant : Battant


Profil

Le travail et l’action sont les moteurs de votre vie. Vous vous estimez infatigable, et vous êtes insatiable de résultats positifs. Organisation, prévision, partage, création sont pour vous les valeurs de toute personne courageuse, qui « sait comment vivre » pour réussir. Vous supportez difficilement les moments vides, synonymes d’ennui. Vous êtes positif, avec un moral constant et, pour vous, il n’y a jamais de problèmes : il n’y a que des solutions ! Vous avez une rare faculté d’adaptation. Cependant, vous êtes déstabilisé quand on vous demande ce que vous pensez de vous-même ou des autres. En fait, vous vous identifiez à ce que vous faites – et non à ce que vous êtes. Enfant, vous avez probablement été récompensé pour vos actes, valorisé pour vos actions. Mais vos parents ne parlaient pas de vous en tant que personne : vous en avez conclu que, pour être aimé, il faut réussir.

Points forts et limites

L’ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d’enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c’est l’ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d’une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques.

Qualité principale : la capacité de réussite.
Motivation principale : être reconnu pour ce que vous faites.
Tendance positive : l’authenticité. Lorsqu’un battant évolue, il devient capable d’être vrai, d’exprimer ce qu’il est vraiment.
Tendance négative : la tromperie. Pour éviter les échecs, vous pouvez user de subterfuges, de mensonges, de tous les moyens pour réussir ce que vous entreprenez.
Mécanismes de défense : vous avez développé un mécanisme d’identification à ce qu’on attend de vous. Autrement dit, vous vous conformez souvent à un rôle.
Difficultés majeures : être obligé de donner en permanence le meilleur de vous-même. Vous comparer sans cesse aux autres. Vivre spontanément et simplement.

Interrogez-vous

=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ?
=> Comment, dans ma vie, développer ma « tendance positive » ?
=> Vers quel autre type aurais-je envie d’évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres

En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points « faibles » de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés.

Vos principes relationnels : vous investissez beaucoup pour être accepté par les autres. Vous soignez votre image. Vous portez tant d’importance à vos activités qu’il vous arrive de négliger votre vie affective.

Ce que les autres apprécient en vous : votre capacité d’action, votre endurance au travail, votre engagement professionnel, votre assurance.
Ce que vous devez améliorer : le calme intérieur (par la méditation, par exemple). L’authenticité.
Comment les autres peuvent agir avec vous : éviter les épanchements affectifs trop voyants. Cultiver l’optimisme. Vous avez besoin d’être félicité pour votre travail.


Par Erik Pigani.

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 1 Mai 2006 - 20:21

Pour voir en fait votre résultat, c'est ici :



http://www.psychologies.com/cfml/test/resultat_test_flash.cfm?nbQuestion=1&id=1087



J'aimerais que vous me disiez si cela vous ressemble :)

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 1 Mai 2006 - 22:17

pour ma part je dirais que je fuis la solitude, suivi de très proche de la banalité.
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 1 Mai 2006 - 23:03

Profil pour la solitude

Votre profil dominant : Aidant

Profil

Pour vous, tout va bien lorsque les autres vont bien. Pour vos proches, vous avez de l’importance, et votre entourage compte sur vous : cela vous rassure, vous donne le sentiment d’exister vraiment. Avec une intuition sans pareille, vous devinez ce qui est bon pour l’autre, vous savez devancer les désirs, être sincèrement serviable. Les autres sont au centre de votre vie, c’est pourquoi vous fuyez la solitude. Une phrase pourrait vous caractériser : « J’aime, donc je suis. » Mais vous ne savez pas faire pour vous-même ce que vous faites pour les autres : à force de vouloir être trop gentil, vous faites passer vos besoins en dernier, vous les refoulez au point de les ignorer totalement. Il est fort possible que vos besoins n’aient pas été pleinement reconnus par vos parents et que vous ayez connu de pénibles moments de solitude affective. Vous avez peur de l’abandon.

Points forts et limites

L’ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d’enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c’est l’ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d’une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques

Qualité principale : l’amour.
Motivation principale : être reconnu pour votre capacité à vous occuper des autres.
Tendance positive : l’humilité. En travaillant sur l’orgueil, vous pouvez découvrir les vertus de l’humilité, du désintéressement.
Tendance négative : l’orgueil. A force de vous sacrifier pour les autres, vous finissez par vous sentir indispensable.
Mécanismes de défense : vous refoulez ou réprimez vos besoins.
Difficultés majeures : une mauvaise opinion de vous-même. Devoir supporter que les autres n’en fassent pas autant pour vous que vous pour eux. La rancune. La peur d’être pris pour un égoïste.


Interrogez-vous

=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ?
=> Comment, dans ma vie, développer ma « tendance positive » ?
=> Vers quel autre type aurais-je envie d’évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres
En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points « faibles » de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés.

Vos principes relationnels : vous vous sentez apprécié lorsque vous vous occupez des autres, vous faites d’ailleurs beaucoup pour être au centre des relations. Vous n’aimez pas les contradictions, que vous prenez pour des oppositions. Vous avez des difficultés à vous engager dans une relation avec quelqu’un qui n’a pas besoin de votre dévouement.

Ce que les autres apprécient en vous : votre attention, votre capacité d’amour, vos cadeaux.
Ce que vous devez améliorer : occupez-vous de temps en temps de vous-même.
Comment les autres peuvent agir avec vous : se montrer sensibles à vos efforts, et vous pousser à exprimer votre personnalité. Ne rien vous cacher (sous peine que vous ressentiez immédiatement qu’il se passe « quelque chose »), et ménager votre susceptibilité.


Par Erik Pigani.

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Mer 3 Mai 2006 - 22:09

Moi je fuis par dessus tout c'est le conflit et puis d'ailleurs la description, c'est moi tout craché Razz




Votre profil dominant : Médiateur

Profil

C’est la recherche de l’harmonie et de la paix, autant intérieure qu’extérieure, qui mène votre existence. Vous fuyez les conflits pour ne pas être obligé de prendre position, et ainsi éviter de blesser les autres. Votre qualité de compréhension et votre calme naturel frisent parfois la passivité. Vous aimez vivre et travailler dans un cadre clair, avec des buts précis, sans trop de pression. Ce qui vous permet d’avancer, d’évoluer à votre rythme. Vous avez une bonne intuition sur les sentiments, les atouts et les défauts, les émotions et les besoins des autres. Beaucoup moins sur les vôtres ! Vous vous mettez rarement en colère, vous ne savez pas dire non, et vous prenez le temps de donner votre avis. De même que vous prenez votre temps pour réaliser vos objectifs. Enfant, vous n’avez pas pu exprimer suffisamment vos besoins, et vous avez pris le pli de vous taire pour préserver votre tranquillité.

Points forts et limites

L’ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d’enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c’est l’ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d’une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques

Qualités principales : le soutien, l’acceptation de l’autre tel qu’il est.
Motivation principale : être reconnu pour votre paix intérieure et votre rayonnement naturel.
Tendance positive : la capacité d’action juste. En travaillant sur les problèmes posés par la paresse, vous pouvez agir directement au plus juste.
Tendance négative : la paresse. Pour éviter les conflits et certaines difficultés, vous « laissez tomber ».
Mécanismes de défense : vous calmez votre colère par toutes sortes de moyens de compensation – abrutissement au travail, sucreries, tabac, alcool, télé…
Difficultés majeures : les critiques des autres pour votre indécision. Exprimer spontanément votre désaccord. Regretter de vous soucier autant de l’opinion des autres, et trouver qu’on ne prend pas assez vos idées en compte.

Interrogez-vous

=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ?
=> Comment, dans ma vie, développer ma « tendance positive » ?
=> Vers quel autre type aurais-je envie d’évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres

En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points « faibles » de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés.

Vos principes relationnels : afin d’éviter les discussions, vous déployez beaucoup d’énergie pour résoudre les problèmes, et vous avez une bonne capacité à ressentir les besoins des autres. Ce qui fait de vous une personne agréable, mais plutôt fermée, car vous n’exprimez pas vos sentiments. Vous êtes très sociable et vous rêvez d’une relation fusionnelle.

Ce que les autres apprécient en vous : votre capacité à accepter les autres tels qu’ils sont et à les aider. Votre disponibilité.
Ce que vous devez améliorer : l’affirmation de soi.
Comment les autres peuvent agir avec vous : ne pas vous obliger à prendre des décisions rapides, vous laisser vous exprimer ou agir sans vous bousculer. Prendre du temps avec vous, et vous faire savoir qu’on apprécie ce moment. Surtout, ne pas profiter de votre gentillesse.


Par Erik Pigani.

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 8 Mai 2006 - 12:16

5.L’envahissement

Pour moi!!
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
Auror
Auror


Féminin
Nombre de messages : 2936
Age : 31
Localisation : Dans mes livres, au pays imaginaire
Emploi : Enseignante
Date d'inscription : 14/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 8 Mai 2006 - 14:26

Pour L'envahissement :


Votre profil dominant : Observateur

Profil


Volontiers distant avec les autres, vous êtes plutôt à l’aise dans le rôle de celui qui regarde et écoute. Vous n’aimez pas vous mettre en avant, ni être regardé. Mais vous aimez comprendre, tout comprendre, autant le fonctionnement des choses que les situations et les événements. Apprendre est l’un des ressorts de votre vie, l’un de vos grands plaisirs. Vos émotions vous appartiennent, c’est votre territoire : gare à celui qui voudrait y pénétrer indûment, et gare aux envahisseurs de vie privée ! C’est pourquoi, en amitié, vous mettez du temps à vous dévoiler. En situation de crise, vous savez rester zen – une attitude que les autres pourraient parfois considérer comme « froide ». Enfant, il est probable que vous ayez manqué d’intimité psychologique, si ce n’est physique. Vous avez certainement eu l’impression que vos parents voulaient savoir tout ce que vous aviez dans la tête. Aussi, vous préférez vous isoler plutôt que d’exprimer vos émotions devant les autres.

Points forts et limites

L’ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d’enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c’est l’ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d’une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques

Qualité principale : la connaissance.
Motivation principale : être reconnu pour vos connaissances, votre savoir.
Tendance positive : le détachement, lorsque vous évoluez et commencez à considérer que vos connaissances ne vous appartiennent pas en propre,
que vous pouvez les partager.
Tendance négative : vous pouvez être avare de votre temps et de vos connaissances patiemment accumulées.
Mécanismes de défense : pour éviter le vide intérieur et l’intrusion, vous avez développé un procédé de retrait ou d’isolement.
Difficultés majeures : devoir fréquenter des inconnus. Exprimer vos pensées clairement et rapidement. Etre en groupe.

Interrogez-vous

=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ?
=> Comment, dans ma vie, développer ma « tendance positive » ?
=> Vers quel autre type aurais-je envie d’évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres

En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points « faibles » de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés.

Vos principes relationnels : vous aimez vous isoler, et le faire savoir, tout autant que vous avez besoin qu’on s’intéresse à vous. Vous pouvez vous engager, avec une relation suivie, à condition que l’autre soit clair, qu’il vous dise ce qu’il attend de vous. Vous pouvez aussi être capable d’une grande tendresse.

Ce que les autres apprécient en vous : votre intelligence, votre curiosité naturelle pour les choses de la vie, votre intuition.
Ce que vous devez améliorer : la communication.
Comment les autres peuvent agir avec vous : montrer qu’on apprécie votre esprit de recherche, votre besoin d’apprendre. Vous encourager à partager votre savoir. Eviter les débordements affectifs. Ne pas vous obliger à rencontrer des gens, ni vous pousser à prendre des décisions.


Par Erik Pigani.

_________________
Mélusine

Tu reçois entre tes mains un cadeau, un cadeau que tu ne déballeras peut-être jamais, mais si tu le fais, tu découvriras une force inexplicable t'envahir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feanor
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Dim 14 Mai 2006 - 20:14

l'Immobilisme, parce que c'est comme ça qu'arrivent la décadence et la mort.

Le test dit: Votre profil dominant : Joueur

Profil

Véritable épicurien, vous fuyez à la fois l’immobilité et la souffrance. Vous aimez éprouver du plaisir, vous faire plaisir, bouger, voyager, aller de plus en plus vite. Vous créez des réseaux d’amis pour varier les rencontres et élargir votre champ d’action. Vous vous lancez dans mille découvertes, expériences et activités nouvelles pour profiter de la vie. Dès que vous sentez l’ennui poindre, vous changez d’activité. Aussi est-il souvent difficile de vous suivre. Cependant, si vous avez un tempérament joyeux et positif, vous n’aimez guère qu’on vous confie des malheurs pour éviter d’entrer dans les émotions. Cette course permanente est une fuite en avant qui vous empêche de vivre le moment présent, et entraîne l’inconvénient de vous éparpiller. Enfant, vous ne vous êtes pas senti assez protégé, c’est pourquoi certaines peurs restent encore inscrites en vous. Vous avez aussi dû percevoir la souffrance de votre entourage, et vous avez évité d’affronter des moments pénibles en jouant.

Points forts et limites

L’ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d’enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c’est l’ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d’une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques

Qualité principale : l’optimisme.
Motivation principale : être reconnu pour votre joie de vivre.
Tendance positive : la sobriété. Lorsque les problèmes de dispersion et d’incapacité de choisir sont résolus.
Tendance négative : l’intempérance. La recherche des plaisirs.
Mécanismes de défense : pour éviter la souffrance et l’enfermement, vous avez développé une rationalisation excessive.
Difficultés majeures : n’avoir jamais assez de temps pour tout faire. Un regard négatif sur soi-même. Ecouter les autres avec patience. Surmonter les désirs. Etre à l’étroit dans une relation.

Interrogez-vous

=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ?
=> Comment, dans ma vie, développer ma « tendance positive » ?
=> Vers quel autre type aurais-je envie d’évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres

En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points « faibles » de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés.

Vos principes relationnels : vous n’aimez ni affronter de face les problèmes quotidiens, ni vous engager. Ce qui provoque souvent des difficultés dans vos relations. Vous êtes de compagnie agréable pour ceux qui vous suivent. Pour les autres, il peut en aller très différemment.
Ce que les autres apprécient en vous : votre joie de vivre, votre optimisme, votre sens de l’initiative, vos compétences professionnelles.
Ce que vous devez améliorer : la stabilité, la persévérance, la tolérance.
Comment les autres peuvent agir avec vous : aller toujours droit au but. S’intéresser à ce que vous faites, même si on a du mal à vous suivre. Ne jamais vous imposer d’activités répétitives. Ne pas s’épancher en larmoiements. Etre d’humeur légère, mais en vous montrant qu’on peut vivre heureux tout en faisant des choses sérieuses.


Par Erik Pigani.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 1:22

je dirait
l'échec , les conflits, les imbéciles ...et surtout les groupies d'edguy...sont vraiment les pire .... devil devil je vous le garantie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 2:00

http://www.psychologies.com/cfml/test/resultat_test_flash.cfm?nbQuestion=1&id=1087

Pour voir les autres résultats que ceux cités ici. Juste pour le rappeler, au cas où. :)
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 14:00

wai merci loup ca va etre moins long comme ca sport

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Feanor
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 18:01

Les groupies d'Edguy étaient trop intimidantes à Montréal pour que j'aille leur parler... et si tu penses en plus qu'elles obéissent au doigt et à l'oeil à Tobias... oh, la, la speech
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 20:33

Feanor...tu peux me dire le lien avec ce post ? parce qu'on dirait que sa sort de nowhere ce truc là...dsl mais jpense pas que tu sois dans le sujet.... action1

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Feanor
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 21:37

C'est en réponse au post de Morticia. J'aurais dû écrire: À Morticia:

J'ai tellement de problèmes de structure quand j'écris...
Revenir en haut Aller en bas
Miss Bathory
Divinité suprême
Divinité suprême


Féminin
Nombre de messages : 2247
Age : 31
Localisation : Sur le chemin des rêves!
Emploi : Enseignante en adaptation scolaire
Date d'inscription : 13/01/2005

MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Lun 15 Mai 2006 - 22:30

haaaaa jvoyais juste pas pourquoi tu écrivais ca...jvois plus là lol

_________________

Il n'y a pas de limites pour le rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.angelfire.com/ak5/paranormal1/
Craoud
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Sam 8 Juil 2006 - 14:00

Bah voilà ma réponse, c'est nul, il y a des choses qui me ressembles et d'autres non.

Votre profil dominant : Affectif

Profil

Vous avez horreur de la banalité : les émotions tièdes sont sans intérêt, une vie « moyenne » n’a pas de sens. Vous recherchez le beau, l’esthétique, l’originalité, et surtout l’intensité, tant dans la vie en général que dans les émotions en particulier. Vous avez une grande faculté d’empathie avec les émotions des autres, même si elles sont difficiles à supporter. On peut vous considérer comme un poète, et vous vous sentez « artiste », en tout cas, différent des autres. Vous rêvez d’un monde meilleur et vous vous réfugiez parfois dans votre imaginaire. Vous fonctionnez sur l’affect, la sensibilité, si ce n’est la sensiblerie. Vous avez besoin de complicité pour vous sentir aimé, tout en redoutant les relations trop fortes qui, pour vous, ne peuvent pas être durables. Enfant, vous avez manqué de reconnaissance, de la reconnaissance de votre identité profonde, et avez peut-être même souffert d’une rupture affective.

Points forts et limites

L’ennéagramme considère les limites de la personnalité comme des sources d’enseignement – et non comme des défauts ! Ce qui nous différencie les uns des autres, c’est l’ordre dans lequel certaines qualités et limites prédominent en nous. Elles sont organisées d’une manière originale, ce qui fait que nous sommes uniques

Qualité principale : la créativité.
Motivation principale : être reconnu pour votre différence.
Tendance positive : l’égalité d’humeur.
Tendance négative : l’envie. A force d’éviter la banalité, de vouloir trouver une place différente, vous pouvez jalouser ceux qui sont reconnus.
Mécanismes de défense : en croyant souvent « être de trop », vous encaissez tout sans rien dire, vous ne laissez rien voir de ce que vous ressentez.
Difficultés majeures : les moments dépressifs assez fréquents. Le doute. La peur d’être abandonné. La rêverie.

Interrogez-vous

=> Quelle difficulté se présente le plus souvent dans ma vie quotidienne ?
=> Comment, dans ma vie, développer ma « tendance positive » ?
=> Vers quel autre type aurais-je envie d’évoluer, et pourquoi ?

Vous et les autres

En fonction de ses points forts, de ses limites, de son éducation, chaque profil installe, au cours de sa vie, un certain type de relation aux autres. En voici les fondements. Ces modèles ne sont ni fixes ni définitifs : tous les points « faibles » de la vie relationnelle peuvent être travaillés, améliorés.

Vos principes relationnels : vos relations sont teintées de romantisme, mais vous gardez vos distances – tout en aimant être écouté ! Vous mettez parfois en scène vos humeurs. Vous enviez la réussite des autres, ce qui provoque en vous une certaine amertume.

Ce que les autres apprécient en vous : votre chaleur, votre générosité, votre créativité.
Ce que vous devez améliorer : travaillez votre humilité.
Comment les autres peuvent agir avec vous : ne pas hésiter à exprimer son affection pour vous. Ne jamais vous comparer avec qui que ce soit d’autre. Etre sincère. Partager avec vous des moments que vous pourrez déclarer « uniques ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   Jeu 3 Aoû 2006 - 19:17

oh boys !!

la description me ressemble beaucoup, c'est étonnant euh...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que fuyez vous le plus ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que fuyez vous le plus ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que fuyez vous le plus ?
» L'ennéagramme (test de personnalité)
» prenez-vous un goûter?
» Sommeil et insomnies, qu'en est-il pour vous?
» Connaissez-vous cet homme, un illuminé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Paranormal :: Divers :: Jeux et Divertissements-
Sauter vers: